• Terry Pitz

Comment l'automatisation fait gagner du temps ?


Interview de Terry Pitz, consultant tests de performance chez WAPSI


Terry, vous travaillez sur la mise en place de process automatisé aujourd’hui, sur quel domaine exactement ?


Nous automatisons d’abord la création d’infrastructure et la mise en place de tous les outils nécessaires à l’exécution des tests de performance. Terraform nous permet de créer les environnements d’injection dans les différents cloud privés et/ou publiques, et Ansible permet ensuite de configurer les VMs.


Ça c’est pour les outils de test ?


Oui, nous utilisons Neoload et Gatling à la fois sur des infras IaaS et CaaS. Le tout est orchestré par Jenkins.


D’accord et pour les applications à tester, c’est la même technologie ?


Avec la montée en puissance de Kubernetes et de l’infrastructure as code, les développeurs sont capables de fournir des environnements éphémères et dédiés aux tests. Ils sont conçus et ne vivent que durant une courte période.


Donc d’un côté vous déployez des outils de test par des automates et en même temps vous déployez les applications à tester par d’autres automates ?


Oui, l’idée est de pouvoir déployer des environnements dédiés rapidement, et qui soient scalables, on-demand. L’intérêt est de se débarrasser des tâches de déploiement qui sont en temps normal réalisées manuellement, et de gagner du temps, pour qu’elles ne soient plus un frein dans notre démarche de test.


Y a-t-il une notion de cout qui rentre en jeux dans votre démarche ?


Oui, les Cloud Providers comme GCP ou Azure proposent de la facturation à l’heure, il est primordial de gérer les coûts. Les machines doivent être éteintes après utilisation. L’automatisation comprend la création mais aussi l’arrêt des machines ! Nous avons créé des scripts d’auto shutdown pour ne pas oublier des VMs.


Cet auto shutdown est-il proposé par les hebergeur ?


Oui mais leur configuration n’est pas assez intéressante, donc nous avons opté pour des scripts Jenkins et nous gardons la main en interne sur ce pilotage et nos couts.


Nos tests sont essentiellement liés à la performance et nos clients demandent souvent quel sera leur coup d’infra en fonction de l’activité.


Et vous arrivez à la calculer ?


Avec la démocratisation de l’utilisation du Cloud et de Kubernetes en entreprise, les applications n’ont plus de problème de CPU ou de RAM. Le cloud permet de scale-out: si l’application testée sature en ressources, on ajoute simplement une nouvelle instance pour répartir la charge, ce qui a un fort impact sur le budget. Plus une application est rapide et optimisée, moins elle consomme de ressources, et donc moins elle consomme de budget. Nos tests permettent de mesurer l’impact de la charge utilisateur par rapports aux coûts.


Merci !

101 vues

Posts récents

Voir tout