• Sylvain Thiriot

Best practices script Citrix

Ce petit article sympathique s’adresse aux modus qui ont l’intention de réaliser des scripts de test fonctionnel ou des tests de performance sur une application Citrix. Le protocole Citrix nous permet de faire du déport d’écran grâce auquel nous pouvons déployer vite et loin des applications en client lourd. L’avantage est sa capacité à déployer n’importe quelle application ; l’inconvénient, pour les testeurs, c’est que nous n’interagissons pas avec l’application mais plutôt avec son image.


Petit préambule terminé, voici les 5 bonnes pratiques pour fiabiliser ses scripts et garantir des tests de qualité :


5 bonnes pratiques pour réaliser un script sur Citrix avec LoadRunner.


1. Nosce te ipsum ! (Connais-toi toi-même)


Ou plutôt connais ton application.


Ça peut paraitre évident et la base de tout script mais c’est particulièrement vrai pour du Citrix.


Le fonctionnement du script Citrix et sa robustesse vont dépendre de la précision de nos contrôles d’une part. Mais aussi de la juste interprétation des commandes envoyées d’autre part. Ce qui m’amène directement au second point.


2. Keyboard > Mouse


Il faut comprendre que tous les clics effectués sont interprétés par LoadRunner en fonction des coordonnées du curseur. Ces coordonnées sont référencées par le nombre de pixels qui le séparent du bord gauche et bord supérieur de la fenêtre active… Ce qui en fait un paramètre particulièrement sensible aux modifications.

De ce fait connaitre tous les raccourcis claviers permettant la navigation dans l’application sera un très sérieux avantage, surtout si le script doit évoluer par la suite.


Outre le fait qu’il est parfois impossible de se passer d’un clic. Il présente tout de même un avantage indéniable. Il génère une capture d’écran utilisable pour un contrôle, ce qui me conduit au point 3.


3. Synch_on_Bitmap


Ce sont probablement les jalons utilisés le plus souvent pour le déroulement d’un script.

Une condition graphique est posée pour passer à la suite du script. Il faut le voir comme l’équivalent du contrôle web_reg_find en web. J’ai parfois la main lourde sur ces contrôles. Mais, il est plus simple de supprimer une vérification trop capricieuse en sachant que tout le reste fonctionne que d’essayer de l’ajouter par la suite. Dans l’absolu, plus j’ai de captures d’écran, plus j’ai de choix pour mes vérifications.

Ce faisant je passe au point 4.


4. Generate screenshot on error


L’option sur laquelle on se repose le plus. Dès qu’un Vuser échoue sur une action, une capture de l’écran est généré. C’est un moyen extrêmement pratique de poser un diagnostic (clic au mauvais endroit au hasard…), ou bien, de révélé un comportement inattendu comme une mise à jour Windows non voulu par exemple, ou encore mon 5ème point.


5. Display Setting


Car même s’il fait écho au 1er point mais il est absolument nécessaire d’appuyer dessus.

Un script Citrix peut être mis en échec sur un truc aussi étrange que la profondeur de couleurs différente ou, un paramètre utilisateur qui force une résolution spécifique…

Garder en tête que si tous les paramètres des injecteurs ne sont pas rigoureusement identiques à la configuration depuis laquelle on a fait les scripts, on va au-devant des erreurs.


J’espère vous avoir fait gagner du temps avec ce petit Top5.



35 vues

Posts récents

Voir tout